Les aventures du blog perdu

Tout et vraiment n'importe quoi !

samedi 4 novembre 2006

La belle argentée

Il l'attend, avec une certaine impatience, il ne sait pas s'il doit aller plus loin avec elle. S'il le fait, il ne pourra plus faire marche arrière. Sa femme, son gosse... tout ça n'aura plus d'importance, s'il saute le pas.

La petite quarantaine grisonnante, ce petit bonhomme embourgeoisé a tout de Monsieur Tout-le-monde. Une femme, un gosse, une baraque dont il est propriétaire... mais ce soir, il ne sait plus où il en est, faut dire que les problèmes s'accumulent facilement et avec elle tout sera plus simple.

Ça y est, il s'est décidé et elle arrive dans sa robe argentée. Elle file à toute vitesse dans sa direction, elle n'en a que pour lui. Le long tunnel de métal résonne sur son trajet, lorsqu'elle en sort, la lumière se reflète sur sa robe quelques instants.

Il regrette déjà mais il est trop tard, impossible de se défiler comme il en a l'habitude, il n'en aura pas le temps.

Elle est là... il tombe... Noir... Blanc... Rouge... Rouge, rouge, rouge... L'homme est là allongé dans son linceul ensanglanté, une balle en pleine tête. Tout est fini, le temps d'une rencontre furtive entre une belle argentée et un petit bourgeois.

Posté à 23:38 - Ecritures - Commentaires [0]

Commentaires

Poster un commentaire