Les aventures du blog perdu

Tout et vraiment n'importe quoi !

samedi 25 novembre 2006

Kinorama

De retour de la capitale, où j'ai profité de mon week-end pour faire le plein de films dont voici un petit tour d'horizon.

18682308Le tant attendu Borat m'a finalement déçu par son style "grolandesque" que je ne cautionne pas, même si certaines scènes sont hilarantes d'autres tout au contraire sont plutôt grossières - pour rester correct. La bande-annonce et les scènes coupées qui étaient visibles avant sa sortie, me laissaient penser à un humour plus british. Borat nous dépeint une Amérique telle que nous l'imaginons et y a de quoi avoir peur. En conclusion, un film à voir, mais pas forcément au cinéma pour ceux qui comme moi, ne sont pas amateurs de l'émission Groland.

18680369A contrario, Le Prestige que je n'avais pas prévu d'aller voir, m'a bien surpris même s'il m'a mis mal à l'aise par la morale dérangeante des protagonistes. Cette quête entre science et magie, où chacun n'aura de cesse de dépassé son rival par tout les moyens, est fascinante surtout par le fait que l'on se trouve de l'autre côté du rideau du magicien. Quête dans laquelle, on croise l'inventeur Nikola Tesla dont je n'avais entendu parlé depuis les cours de l'IUT. Connaître les secrets des magiciens, le rêve de tout les enfants ... mais ici les secrets se révèlent d'une noirceur effrayante, les magiciens perdent de leur superbe et redeviennent des hommes à part entière.
« Londres, au début du siècle dernier...
Robert Angier et Alfred Borden sont deux magiciens surdoués, promis dès leur plus jeune âge à un glorieux avenir. Une compétition amicale les oppose d'abord l'un à l'autre, mais l'émulation tourne vite à la jalousie, puis à la haine. Devenus de farouches ennemis, les deux rivaux vont s'efforcer de se détruire l'un l'autre en usant des plus noirs secrets de leur art. Cette obsession aura pour leur entourage des conséquences dramatiques...
»

18680420Et le meilleur pour la fin, Babel, superbe film dont le thème est axé sur le mythe de Babel et la division des Hommes au travers du langage. Le film commence sur un coup de feu qui va déclencher un tour du monde où la barrière de la langue en sera le fil conducteur. Un tour du monde rendu magnifique et prenant par le jeu des acteurs, les décors sublimes, la musique... A voir absolument et aussi à revoir, si vous n'avez pas peur de vous perdre dans l'enchevêtrement des histoires.
« En plein désert marocain, un coup de feu retentit. Il va déclencher toute une série d'événements qui impliqueront un couple de touristes américains au bord du naufrage, deux jeunes Marocains auteurs d'un crime accidentel, une nourrice qui voyage illégalement avec deux enfants américains, et une adolescente japonaise rebelle dont le père est recherché par la police à Tokyo. Séparés par leurs cultures et leurs modes de vie, chacun de ces quatre groupes de personnes va cependant connaître une même destinée d'isolement et de douleur... »

Posté à 18:43 - Kino - Commentaires [2]

Commentaires

    tu conseilles donc babel... moi qui avait envie de le voir... je pense que ça va me décider, mais je pense aussi aller voir 'pardonnez moi'

    Posté par Aurélie, lundi 27 novembre 2006 à 22:36
  • Je pense aussi aller voir "Pardonnez moi", mais ce we je vais déjà aller voir "Libero".

    Posté par Edno, lundi 27 novembre 2006 à 23:33

Poster un commentaire