Les aventures du blog perdu

Tout et vraiment n'importe quoi !

samedi 25 novembre 2006

La Ligne noire

Étant donné que j'étais en parti coincé à l'hôtel, à Paris, vu qu'il faisait un temps exécrable, j'en ai profité pour finir de lire La Ligne noire de Jean-Christophe Grangé. J'avais eu du mal à rentrer dans l'histoire et une fois les personnages mis en place, j'ai finalement plongé dans ce thriller passionnant jusqu'au dernier tiers où j'ai laborieusement atteint la dernière page.

lignenoire


« Il existe quelque part en Asie du Sud-Est, entre le tropique du Cancer et la ligne de l'équateur, une autre ligne. Une ligne noire jalonnée de corps et d'effroi... »



L'histoire bien que macabre reste passionnante, même si le thème du serial killer est récurrent dans l'univers de J-C Grangé. On suit, avec plaisir et dégoût, le journaliste dans les profondeurs où l'emmène le tueur tant sur le plan de la réalité que de la psychologie. L'auteur ne cache pas que derrière l'enquête du journaliste se cache un quête d'identité qui accroît le suspens.
Le synopsis en quatrième de couverture est très accrocheur, mais n'a qu'un lointain rapport avec l'histoire.

Hélas, c'est toujours le même constat que je fait avec les romans de J-C Grangé, la mise en place des personnage est laborieuse, puis l'histoire commence sur un rythme haletant. Mais aux deux tiers tout le suspens disparaît car on devine aisément la fin prévue par l'auteur et donc je m'ennuie pas mal sur la fin du bouquin. Pour le moment, seul Le Vol des cigognes sort du lot, à mon avis.

Posté à 19:14 - Bouquins - Commentaires [0]

Commentaires

Poster un commentaire