Les aventures du blog perdu

Tout et vraiment n'importe quoi !

samedi 25 novembre 2006

Informatiquement limitée

"Être informatiquement limité", c'est la toute nouvelle expression que j'ai découvert cette semaine. C'est un collègue qui me l'a sortie en parlant d'une collègue dont il pense qu'elle n'a pas les compétences nécessaires pour l'utilisation de l'outil informatique - complétement mysogine mais bon on fait avec.Encore une histoire de blonde...
Posté par Edno à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 25 novembre 2006

Si je peux me permettre M. Cauweleart

Quand je ferme un livre, c'est toujours pour en ouvrir un autre... après La Ligne noire, j'ai donc choisi L'Évangile de Jimmy de Didier Van Cauwelaert. Bon comme je n'en suis même pas au tiers, je ne vais pas en dire quoi que ce soit.Je fais ce billet juste pour une petite citation "romantique" que j'ai particulièrement appréciée :« [...] Reviens mon amour, rends-moi ton corps, ton sourire, ton désir.. Remarie-toi, fais tous les enfants que tu veux, profites-en, et puis sois déçue, regrette, ennuie-toi, pense à moi... Je... [Lire la suite]
Posté par Edno à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 25 novembre 2006

La Ligne noire

Étant donné que j'étais en parti coincé à l'hôtel, à Paris, vu qu'il faisait un temps exécrable, j'en ai profité pour finir de lire La Ligne noire de Jean-Christophe Grangé. J'avais eu du mal à rentrer dans l'histoire et une fois les personnages mis en place, j'ai finalement plongé dans ce thriller passionnant jusqu'au dernier tiers où j'ai laborieusement atteint la dernière page. « Il existe quelque part en Asie du Sud-Est, entre le tropique du Cancer et la ligne de l'équateur, une autre ligne. Une ligne noire jalonnée de... [Lire la suite]
Posté par Edno à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 25 novembre 2006

Kinorama

De retour de la capitale, où j'ai profité de mon week-end pour faire le plein de films dont voici un petit tour d'horizon. Le tant attendu Borat m'a finalement déçu par son style "grolandesque" que je ne cautionne pas, même si certaines scènes sont hilarantes d'autres tout au contraire sont plutôt grossières - pour rester correct. La bande-annonce et les scènes coupées qui étaient visibles avant sa sortie, me laissaient penser à un humour plus british. Borat nous dépeint une Amérique telle que nous l'imaginons et y a de... [Lire la suite]
Posté par Edno à 18:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]