Les aventures du blog perdu

Tout et vraiment n'importe quoi !

lundi 27 novembre 2006

À mort les poils !

Les poils, ils sont partout et surtout là où ils ne devraient pas être (ce qui va de soit vu qu'ils sont partout). Après avoir retourné mon neurone dans tous les sens et une séance d'épilation mi-cire mi-démon, j'en suis venu aux théories suivantes sur les poils :

A) Les poils sont maniaco-dépressifs à tendances suicidaires. Ce qui explique qu'ils tombent tout le temps. Dans ce cas, on peut aussi dire que le poil est con car il se jette dans le vide quelque soit la hauteur et quelque soit ce qui se trouve en dessous, la preuve dans le lit ils ne doivent pas se faire très mal, tout au plus une racine foulée. Alors ce serait un appel au secours pour qu'on s'occupe d'eux ? je trouve ça un poil esclavagiste. Les poils seraient donc une source de revenus inépuisables pour des psychologues-coiffeurs-esthéticiens - amis du JdR notez cette multi-classe - mais pour plumer un poil, il leur faudra se lever tôt.

B) Les poils sont des envahisseurs venus d'un autre (monde ? animal ? homme ? femme ?), dont le seul but et de nous pourrir la vie à défaut d'autre chose. Ils se reproduisent par mitose, ce qui explique que quand on cesse de les combattre une journée, le lendemain on en trouve à foison. Le poil comme la fourmi a un grand sens de la communauté, il se sacrifie pour le bien de tous lorsque l'aspirateur passe, le poil trépasse mais ce n'est que pour mieux détruire l'ennemi de l'intérieur ; on ne compte plus les aspirateurs asthmatiques désertant le champ de bataille à la vue d'un poil. Mais le poil est con, car il n'a rien à gagner dans cette guerre antédiluvienne. Par ailleurs, le poil est sans morale, il est capable de s'allier avec des alliés (logique, non ?) tels que les puces, les poux ou les morpions - qui sachons-le sont des poux - pour nous réduire en esclavage.

valentine

Même si vous trouvez ces théories un peu échevelées ou capilotractées, vous qui avez un poil dans la main ne coupez pas le cheveu en quatre car ce qui est sûr c'est que le poil est con, tout-terrain, quasi-immortel - coupez lui la tête et il fait toujours chier (ça ne vous rappelle rien ?) - et surtout esclavagiste !
Alors unissons-nous contre les poils, prenez pince, épilateur, cire, rasoir - douzes lames sinon rien - aspirateur, brosse, tondeuse, balai... et sus aux poils en tout genre !


Commentaires

    Et quelle est la difference entre les poils de jambes, les poils de s..e, et les poils de tête ?

    Pourquoi les poils aimes les ados, seraient-ils pédéraste ?

    Est-ce qu'on peu avoir des poils sur les dents ?

    non, décidement, cette étude ne me parait pas complètes !

    Posté par Matimat, mardi 28 novembre 2006 à 16:35
  • Mais si qu'elle est complète !

    Aucune différence à notre échelle côté poils, ce sont juste des castes sociales. Mais ils savent tous plus ou moins nous pourrir la vie, la palme revenant aux cheveux qui font leur crise de la quarantaine aiguë sous forme de suicide collectif.

    Le poil préfère l'adolescent, si possible boutonneux, car l'adolescent se fiche de tout et laisse donc les poils tranquille. En plus, le poil profite des transumances des adolescents pour voyager.

    On peut tout à fait avoir des poils sur les dents, certains partisants de la poilade conseillent même d'en avoir régulièrement - méfiez-vous d'eux, une bande de tordu en blouse blanche souvent équipés d'instruments de torture.

    Posté par Edno, mardi 28 novembre 2006 à 19:57
  • Absolument décoiffant !

    Cette bonne humeur fait du bien !

    Posté par Coriandre, mardi 28 novembre 2006 à 21:15

Poster un commentaire